Haïkus des Poilus

d'après En pleine figure, Haïkus de la guerre de 14-18 Anthologie établie par Dominique Chipot

« Plus que de simples poèmes, ce sont des projectiles, des éclats d’humanité, des brisures d’espoir, de révolte, de peur ou de vie.« , Bruno Doucey, poète.

Lecture-Spectacle en musique, durée 45 minutes.

Équipe artistique

Comédienne : Laure Huselstein
Musicien : Gilles Monfort
Co-production : Compagnie Ilot-Théâtre, avec l’aide du Conseil Régional Poitou-Charentes, Conseil Général de Charente-Maritime, Communauté de Communes de l’Ile de Ré

Lecture-Spectacle

Lors de la première guerre mondiale, de jeunes poètes qui avaient rendez-vous avec la mort se sont livrés à l’art du haïku, ce petit poème de trois vers et dix-sept syllabes d’origine japonaise. En trois coups de crayon, ils ont saisi les brefs instants de leur quotidien: fragments de vie brisée, visions éclatées, sensations de violence aveugle et stupide. Ces haïkus sont de véritables instantanés qui témoignent de l’horreur de la guerre.

Les mots de ces talents méconnus méritent d’être entendus. Portés par une voix féminine (la comédienne Laure Huselstein), accompagnée d’un musicien (au clavier, instruments à vent, Gilles Monfort), au milieu des échos assourdissants de la guerre, les poèmes gravés sur des lettres s’envolent de pupitres épars. Chaque haïku est goûté, savouré dans un moment privilégié de partage sans autre volonté que celle de ressentir les émotions, la fulgurance des images qui passent comme des éclairs.

Téléchargements

Plaquette (1,25Mo)

Pour plus d’info, n’hésitez pas à nous contacter